Accueil > Edito

Édito du maire

Chaville Magazine n°137 – Mars-Avril 2017


Chères Chavilloises, chers Chavillois,

Préalable au vote du budget communal qui interviendra dans un mois, les orientations budgétaires ont été adoptées par le Conseil municipal le 27 février dernier. Marquées une fois encore par un gros effort d’équipement et d’entretien du patrimoine communal - écoles, crèches, stade, Atrium… malgré des contraintes financières toujours plus lourdes, ces orientations sont révélatrices du souci de la municipalité de maintenir la qualité des services aux familles. La maîtrise des coûts de fonctionnement permet, pour la huitième année consécutive, de ne pas augmenter les taux de fiscalité locale. C’était un enjeu essentiel dans un contexte national qui demeure morose et où les familles sont pénalisées. De même, les tarifs des services demeurent inchangés.

Les changements intervenus dans l’organisation territoriale et les charges nouvelles qui pèsent sur les collectivités locales imposent cependant d’envisager des évolutions importantes. Sans modifications législatives, les compétences de la Métropole du Grand Paris vont s’accroître. Elle aura ainsi, à partir de 2018, l’autorité dans le domaine du logement et les grands projets d’aménagement. De son côté, le Territoire GPSO est désormais compétent en matière d’urbanisme et détiendra le droit de préemption urbain dans des conditions qu’il importe encore de déterminer. Il interviendra dans le domaine social et même de la sécurité et de la politique de la ville.

Le rapprochement et la mutualisation de services avec les communes voisines, appartenant à un même bassin de vie et de population s’avère être un impératif si nous voulons peser au sein de la Métropole et maintenir, voire améliorer, notre qualité de services. Dans cette perspective, le Conseil municipal a approuvé la création d’un groupement de commandes avec les villes voisines permettant de lancer les études, dans les domaines financier et des ressources humaines, sur l’harmonisation et la mutualisation des services de Chaville, Meudon, Sèvres et Ville-d’Avray.

Le résultat de ces études sera connu dans quelques mois et nous verrons alors les meilleures pistes à prendre afin que la personnalité de nos villes et que les principes de proximité et les services aux familles soient pleinement sauvegardés.

La création d’une commune nouvelle, fusionnant nos villes tout en conservant des communes déléguées, ne doit pas être écartée. Mais seul un examen approfondi permettra de le déterminer. Un tel défi est une raison supplémentaire de poursuivre ma tâche. La loi sur le non-cumul des mandats m’oblige à faire un choix entre le mandat de Député, que j’exerce depuis 24 ans, et celui de Maire de Chaville. Comme je m’y étais engagé auprès des Chavillois lors des élections municipales de 2014, j’ai annoncé ma décision de ne pas me représenter aux élections législatives et, ainsi, ma préférence de me consacrer au service de Chaville et des Chavillois. Cela sera toujours, pour moi, une grande joie.

Avec mes sentiments dévoués,


Jean-Jacques GUILLET
Maire de Chaville
Député des Hauts-de-Seine
Vice-président du Territoire Grand Paris Seine Ouest


Rendez-vous
Ville Fleurie Ville ludique & sportive 2013 Grand Paris Seine Ouest (GPSO) Conseil général des Hauts-de-Seine Service Public Atrium de chaville Forum des savoirs Médiathèque MJC de la Vallée